Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#1 2014-01-06 16:54:43

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1551

Compte Rendu Session Décembre 2013

Bienvenue à tous,

Pour notre session  de décembre 2013, nous avions trois tables :

- Rebel Raiders on the High Seas
- Stonewall Jackson's Way II
- Von Manstein's Backhand Blow

I. Rebel Raiders on the High Seas :

Ce jeu récent de GMT Games propose de revivre la Guerre de Sécession d’un point de vue presque purement naval : En effet, si des assauts terrestres sont prévus, ils sont totalement abstraits et aucun pion d’armée n’est utilisé !

Un jeu de 55 cartes par joueur augmente considérablement le facteur aléatoire de la partie, car ces cartes ont une influence prépondérante sur les combats et les évènements historiques.

Le but de ce jeu est de permettre à la Confédération de survivre avec suffisamment de points de victoire. L’union doit l’en empêcher et faire au moins aussi bien qu’historiquement. La Confédération récolte ses points de victoire principalement grâce à ses forceurs de blocus et à ses Raiders… Bien sûrs, la perte de contrôle de ses villes, ports et forts lui fait perdre des points de victoire !

Conserver ses villes tout en amassant un maximum de points de victoire en haute mer est vital pour le joueur confédéré, car il ne dispose pas d’un système de production comparable à l’Union : Il achète maximum 2 batteries et un navire de chaque type (Ironclad, canonnière et forceur de blocus/Raider) par tour… Fort heureusement, il peut se payer quelques extras (essentiels) en dépensant (beaucoup) de points de victoire ! Il peut aussi recevoir quelques navires supplémentaires à l'aide de ses cartes. Ces « extras » peuvent à eux seuls déjouer les plans d’invasion de l’Union ! Mais l’Union possède une capacité de production qui augmente sans cesse et, un peu comme les Romains de l’Antiquité, perdre une bataille ou même la totalité de ses navires dans un combat n’est pas un gros problème : L’Union pourra revenir après 2 ou 3 tours et recommencer son assaut avec de nouvelles unités ! L’Union possède aussi des cartes extrêmement puissantes… quand elles sortent !

Comme vous pouvez le deviner, rien n’est joué d’avance et c’est ce qui rend ce jeu fort intéressant !

Le Setup:

http://img4.hostingpics.net/pics/668786RebelRaidersontheHighSeasSetup.jpg

J’ai laissé à Corto le choix du camp et, pour cette partie « découverte » il a choisi l’Union.

http://img4.hostingpics.net/pics/785269RebelRaidersontheHighSeasCorto.jpg

La partie :

Commençons par nos « bourdes » concernant le système de jeu :

- J’ai oublié de prendre mes cartes en 1861 (sauf au premier tour) et ce, à raison de 3 par tour !

- Nous n’avons pas pensé à regarder la TRC et nous avons oublié d’augmenter la production de l’Union en 1862… Je m’en suis aperçu totalement par hasard et, pour compenser, Corto a reçu 14 points de production début 1863…

- Nous avons un peu merdé dans certains modificateurs de combat, mais cela ne veut pas dire que le jeu est complexe : Nous avons voulu jouer un peu trop vite, je crois… roll

Pour le reste: J’ai reçu de bonnes cartes directement et j’ai pu bloquer les assauts de l’Union en 1861. Et, si l’Union a rapidement capturé Nashville en passant par Louisville, les Confédérés l’ont reprise au tour suivant en dépensant 20 PV pour acheter une contre attaque.

Mais ce qui a fortement marqué cette partie fut la chance exceptionnelle aux dés des Confédérés = votre serviteur !  tongue  lol

Cela ne veut pas dire que Corto ait systématiquement fait des mauvais scores, mais chaque fois (ou presque) que la Confédération était en danger, les bons dés sortaient pour moi ! [Même avec 3 « six » de suite quand nécessaire…] Cela a d’ailleurs un peu usé le moral de l’Union à la longue…  mad

Ainsi, quand nous avons du arrêter la partie (fin 1863, si je me souviens bien) les Confédérés avaient seulement perdu Galveston et Key West… Et le reste des territoires confédérés était plutôt bien défendu !

Mais, avec tout ce que j'ai expliqué ci-dessus, comprenez qu'il ne faut pas se fier aux résultats de cette partie pour jauger l'équilibre du jeu... smile

http://img4.hostingpics.net/pics/750198RebelRaidersontheHighSeasFin.jpg

Last edited by Pascal Antoine (2014-01-06 17:15:56)


Living wholeheartedly is a journey that goes beyond self-discovery. It requires faith, vulnerability, gratitude and the courage to continuously face and break through new barriers. LINDSEY STIRLING - BRAVE ENOUGH, 2016.

Offline

 

#2 2014-01-06 17:03:27

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1551

Re: Compte Rendu Session Décembre 2013

II. StoneWall Jackson’s Way II :

Colonel Rosenberger (Confédéré) et Maudylori (Union) se sont affrontés dans ce jeu opérationnel sur (encore) la Guerre de Sécession.

Nos deux compères occupés au Setup du jeu :

http://img4.hostingpics.net/pics/619898StonewallJacksonsWayIIJoueurs.jpg

Le Setup :

http://img4.hostingpics.net/pics/518915StonewallJacksonsWayIISetup1.jpg

La carte et les pions sont très beaux, je trouve, c’est pour cela que je n’ai pas résisté au plaisir de faire deux plans rapprochés [Et aussi pour tester mon nouvel appareil photo : Même en choisissant une résolution moyenne, j’ai – enfin – des photos bien définies et zoomables à souhait !]

L'Union:

http://img4.hostingpics.net/pics/314920StonewallJacksonsWayIISetup2.jpg

La Confédération:

http://img4.hostingpics.net/pics/320856StonewallJacksonsWayIISetup3.jpg

Le confédéré doit traverser toute la carte pour recevoir ses points de victoire, ce qui ne semble pas une mince affaire [et est particulièrement frustrant si la chance ne vous sourit pas…] quand on détermine la capacité de mouvement de ses troupes au jet de dés !

La partie :

J’ai pu observer que le jeu se déroulait en une succession de manœuvres pour envelopper l’adversaire (ce qui provoque quelques skirmishes) et le forcer à quitter ses positions défensives avant d’arriver au stade où une vraie bataille se développe…

Cela me semble fort réaliste et, vu de loin, le jeu semble bien simuler l’aspect opérationnel de cette guerre : Les joueurs sont-ils d’accord avec mon ressenti ?

Fin de partie:

http://img4.hostingpics.net/pics/842221StonewallJacksonsWayIIFin.jpg


Living wholeheartedly is a journey that goes beyond self-discovery. It requires faith, vulnerability, gratitude and the courage to continuously face and break through new barriers. LINDSEY STIRLING - BRAVE ENOUGH, 2016.

Offline

 

#3 2014-01-06 17:09:55

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1551

Re: Compte Rendu Session Décembre 2013

III. Von Manstein’s Backhand Blow :

Rudy a pu trouver un partenaire pour tenter une nouvelle fois sa chance à ce jeu : Jacques (à gauche sur la photo) jouait les soviétiques… Mais il a eu le courage de jouer sans connaître les règles : Il les a donc apprises « sur la tas » !

http://img4.hostingpics.net/pics/807523VonMansteinsBackhandBlowJoueurs.jpg

Vous pouvez admirer Rudy en train d'expliquer les règles avec force gestes!  wink

Le Setup:

http://img4.hostingpics.net/pics/958753VonMansteinsBackhandBlowSetup.jpg

La fin de partie, après 5 ou 6 tours, je crois:

http://img4.hostingpics.net/pics/503160VonMansteinsBackhandBlowFin.jpg

Je laisserai le soin aux joueurs de commenter les divers aléas de leur partie !

A la prochaine pour de nouvelles aventures au Banquet!

Pascal  smile


Living wholeheartedly is a journey that goes beyond self-discovery. It requires faith, vulnerability, gratitude and the courage to continuously face and break through new barriers. LINDSEY STIRLING - BRAVE ENOUGH, 2016.

Offline

 

#4 2014-01-07 15:54:19

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 1308

Re: Compte Rendu Session Décembre 2013

Remarquable CR de Pascal, qui a parfaitement résumé notre partie (sauf pour ceci: nous nous sommes arrêtés au printemps 1863)!
Les dieux des dés étaient avec lui ce jour-là (et cela a vraiment servi la cause de la Confédération). Cela nous arrive(ra) à tous, un jour ou l'autre (et mon irritation n'en était que plus malvenue)!
Le jeu est hormis cela vraiment intéressant et mérite amplement d'être approfondi.
J'en commence presque à aimer les jeux navals...

N.B.: les photos sont très bien.


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#5 2014-01-08 13:22:58

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1551

Re: Compte Rendu Session Décembre 2013

Merci, Corto!

Pascal  wink


Living wholeheartedly is a journey that goes beyond self-discovery. It requires faith, vulnerability, gratitude and the courage to continuously face and break through new barriers. LINDSEY STIRLING - BRAVE ENOUGH, 2016.

Offline

 

#6 2014-01-09 10:01:19

Maudylori
Praetorianus
From: Bruxelles
Registered: 2009-06-11
Posts: 336

Re: Compte Rendu Session Décembre 2013

Excellent, merci beaucoup Pascal.

Très chouette mini campagne jouée avec le Colonel sur la poussée de Lee vers Washington en 1862. Une malchance aux dés assez impressionnante du Colonel a dilué l'aspect compétition mais nous avons quand même joué les 8 tours (la campagne complète ajoute encore 8 tours).

Comme le dit Pascal, ça manœuvre énormément. Si je me souviens bien la seule attaque des 4 ou 5 premiers tours est due à une brève action de mon arrière garde qui pendant le repli sur Washington est allée titiller les cavaliers de Stuart...On cherche constamment à piéger l'adversaire pour l'encercler de ZOC et avoir les fameux bonus aux combats.
L'incapacité pour Lee et Longstreet de coordonner plus de 2 divisions pour monter à l'assaut a changer la donne pour le Sud (nb: fallait mieux écouter à West Point au lieu de faire les marioles).

Au final on a eu une belle course en travers de la carte, ralentie un peu par de la pluie ou des paralysies du commandement nordiste.

Mon avis sur ce système ne change pas: complexité faible, ratio historicité/fun qui me convient et une certaine élégance dans ses mécanismes et le matériel développé par MMP big_smile


“Your communication demanding surrender of my command I acknowledge receipt of, and would respectfully reply that we are prepared for the “needless effusion of blood” whenever it is agreeable to you.” 
— John Corse, October 5 1864

Offline

 

#7 2014-01-10 10:25:27

Vincent E.
Praetorianus
Registered: 2007-12-07
Posts: 275

Re: Compte Rendu Session Décembre 2013

Jacques qui jouait le Soviétique est un joueur expérimenté ( il connaissait Bertrand ).
Cette fois-ci j'ai joué beaucoup mieux avec mes renforts allemands grâce à un meilleur placement ( Kharkov,Dniepropetrovsk ,.. )avec l'aide jeu mouvement administratifs - stratégique
que ma partie de février 2013 avec Pascal.
C'est quand même un wargame long ( beaucoup de tours et le tirage alétoire des chits soviétiques et allemands ).

Rudy

Offline

 

#8 2014-01-11 09:41:41

Vincent E.
Praetorianus
Registered: 2007-12-07
Posts: 275

Re: Compte Rendu Session Décembre 2013

Ausi très intéressant dans ce jeu est qu'il peut y avoir mort subite à chaque tour pour le Soviétique et l'Allemand.
Les premiers tours , c'est l'Allemand qui doit faire très attention.
Il ne peut absolument par perdre Kharkov ( 10 points de victoire ), ni les autres grandes villes dans le Sud ( Zaporozhe ,Stalino )ainsi que Dniepropetrovsk .
Dans ma partie avec Jacques,j'ai préféré perdre Belgorod au Nord ( 3 points de victoire )et bloquer les accès vers Kharkov pour attendre l'arrivée de renforts dans la ville , ce qui s'est déroulé durant le dernier tour joué.

Rudy

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson