Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#1 2015-07-23 11:34:26

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1269

Compte Rendu Session Juillet 2015

Bonjour à tous et à toutes,

Vacances obligent, nous avions seulement deux tables pour cette session de juillet:

- Crusade & Revolution
- Successors


I. Crusade & Revolution

Ce jeu retrace la guerre civile espagnole en utilisant un moteur identique à PoG.

Comme vous pourrez le constater sur la photo ci-dessous, l'éditeur a opté pour des nuances de couleurs peu contrastées pour la carte. Si cela ne heurte la vue en aucune façon, c'est quand même un peu fade à mon goût... Par contre, les pions sont bien plus lisibles et c'est heureux!

http://img11.hostingpics.net/pics/645913CrusadeRevolutionSetup.jpg

Corto (à gauche) jouait le fascistes et Vinci (à droite) jouait les républicains:

http://img11.hostingpics.net/pics/710430CrusadeRevolutionPlayers.jpg

On peut dire qu'ils ont mis l'ambiance: Le vin coulait à flots... et la musique militaire aussi! Cela a d'ailleurs achevé Kosmo - J'en dirai plus là-dessus dans la partie de Successors! wink

Nous avons aussi entendu régulièrement Corto s'exclamer: Au vu du nombre de résultats "1" de son D6, on peut vous garantir... que son épouse lui est fidèle! lol

Nos deux comparses ont joué le scénario du début de la guerre et, si Corto a progressé sur le terrain - essentiellement, en unifiant les deux fronts - il ne l'a sans doute pas fait suffisamment par rapport à l'histoire, car je me suis laissé dire que Vinci avait gagné!

Fin de partie:

http://img11.hostingpics.net/pics/350195CrusadeRevolutionEndofPlay.jpg

Plus de détails si les joueurs se sentent l'envie d'élaborer sur leur partie...


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#2 2015-07-23 13:52:55

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1269

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

II. Successors

Col. Rosenberger, Kosmo, XM et moi-même avons choisi de rejouer à cet excellent jeu dans sa troisième édition (GMT) - Au passage, nous avons pu comparer les cartes de la troisième et de la première édition: Il y a peu de différences, mais elles existent: Notamment, Chalcidice a évolué de point de transit en ville mineure.

Nous avons décidé de jouer avec les règles optionnelles: Gain de prestige en vainquant les armées indépendantes, interceptions plus subtiles et Seleucus et Eumenes comme généraux de remplacement - en dehors de la pioche, donc.

En plus, nous avons discuté ensemble de la façon dont on pourrait répartir les généraux pour éviter une trop grande disparité de forces (avec des joueurs très forts et des joueurs très faibles) et nous sommes arrivé à la solution suivante:

1. Chaque joueur lance deux dés. Relancer les égalités.
2. Le joueur qui a le score le plus élevé choisit en premier son général parmi les "grands" généraux suivants: Antigonus (ou Craterus) Antipater, Perdiccas et Ptolemy. Puis, le second choisit et ainsi de suite.
3. le dernier joueur de la première liste choisit en premier son second général parmi: Craterus (ou Antigonus) Leonnatus, Lysimachus et Peithon. Et on continue en ordre inverse des choix de la première liste.

Nous sommes donc arrivés aux généraux suivants:

- Col. Rosenberger: Perdiccas et Craterus (au centre de la photo)
- Kosmo: Antipater et Peithon (à gauche)
- XM: Antigonus et Leonnatus (à droite)
- Pascal: Ptolemy et Lysimachus (derrière l'appareil photo) tongue

http://img11.hostingpics.net/pics/335866SuccessorsPlayers.jpg

Le Setup:

http://img11.hostingpics.net/pics/459492SuccessorsSetup.jpg

Les lecteurs attentifs verront que les femmes n'ont pas encore été placées sur la carte - Et l'une d'entre elles a joué un rôle capital dans notre partie - Oui, Messieurs!  big_smile

La partie:

Pour commencer, je me suis tapé le rôle d'usurpateur: Les règles sont ainsi faites et l'on n'a pas voulu adopter directement notre règle maison à ce sujet.

Pourquoi changer les règles? Parce que l'usurpateur est décidé uniquement sur base des VP et c'est Ptolémée (avec l'Egypte) qui s'y colle quasiment à chaque début de partie! Historiquement Ptolémée n'a jamais prétendu au titre de régent et il a même décliné une offre collective à la mort de Perdiccas! Tout ce qu'il voulait, c'est de rester peinard dans son Egypte et basta! [Ce n'est pas une blague!] Et il commencerait usurpateur?!? No way! roll

La règle maison est de cumuler VP et LP pour désigner l'usurpateur et cela reviendrait automatiquement à la faction de Perdiccas, car c'est bien lui qui a commencé à "foutre la merde" historiquement... tongue

Alors, nous n'avons pas pris cette règle maison, car Col. Rosenberger n'avait joué qu'une seule fois à ce jeu, il y a 15 ans...

Conséquences? Je ne vais pas me plaindre: Personne ne m'a attaqué au premier ou au second tour, où j'étais encore usurpateur: C'était assez marrant d'ailleurs: Je me suis contenté d'assurer une zone tampon à l'Egypte en prenant le contrôle de la Judée et c'est tout! Et tout le monde se collait derrière mon pion VP sur la table et personne n'osait prendre le contrôle de territoires pour ne pas me dépasser! lol

Au second tour, Col. Rosenberger en a eu marre et a décidé de faire évoluer la situation, mais j'étais usurpateur pour tout le tour. Ensuite, ce fût à son tour et puis au tour de Kosmo de devenir usurpateur.

Chose remarquable: Etant assez équilibrés en forces, nous avons passé notre temps à développer nos armées, prendre des territoires neutres et indépendants et user de diplomatie ou traîtrise pour récupérer des territoires contrôlés par d'autres joueurs: Personne n'a perdu son statut de champion - du moins jusqu'à la fin de la partie, au second round du tour quatre! J'ai bien attaqué deux petites armées de Perdiccas en Arménie (et massacré l'armée indépendante de Cappadoce) XM a massacré l'armée de Polyperchon en Pamphylie et Col. Rosenberger a fait de même avec celle de Peithon, isolé en Médie, mais c'est tout!

Au tour par tour:

Tour 1:

Perdiccas et Craterus s'étendent au centre de la carte. Craterus arrive à la frontière de la Judée et semble menaçant avec son armée imposante, mais n'entre pas en conflit avec Prolémée.

Ptolémée et Lysimachus se contentent de rester chez eux et en Judée.

Première histoire d'amour entre Cléopâtre (rien à voir avec celle de César et Marc Antoine, mais elle a bien mérité son nom quand même) et Antipater, qui a fort à faire à régler la révolte en Grèce!

Là-dessus, Antigonus ne trouve rien de mieux à faire que de prendre le contrôle de Sardes et d'y laisser un général et des troupes pour frustrer les deux amoureux! yikes

Antipater vient dans la province de Lydie, n'ose pas attaquer Sardes, puis repart en Grèce, où il... meurt en vainquant les révoltés! Polyperchon lui succède donc bien plus tôt que prévu. Désillusionnée, Cléopâtre le renie!

Tour 2:

Perdiccas commence à avancer vers l'occident avec le convoi funéraire d'Alexandre, puis, à la stupeur générale, se ravise et revient à Babylone l'y enterrer! Oh, zut alors! mad

Il préfère prendre le contrôle de la Mésopotamie, de la Phénicie et des deux Syries. Il vient ensuite "tester les nerfs" de Peithon en avançant sur une forteresse indépendante marquant leur frontière commune: La tension monte... mais il n'y a pas de guerre ouverte!

Ptolémée et Craterus se regardent en chiens de faïence, mais le calme règne a Proche-orient - Profitez-en, les gars! tongue

Pendant ce temps, cela bouge en Macédoine et en Grèce: Polyperchon essaye de conquérir la Grèce, mais les Scythes et les Illyriens en profitent pour ravager la Macédoine! Là-dessus, Cléopâtre change à nouveau d'avis et offre le mariage à Polyperchon, qui ne sait plus vraiment ou donner de la tête... Euh! roll

Peithon et un général de Perdiccas visitent l'Arménie: Pays superbe, mais dangereux! wink

Leonnatus en profite pour mettre le siège devant Rhodes. Puis Antigonus va faire de même devant Salamis (Chypre).

Sardes est toujours sous contrôle de la faction noire, ce qui fait que Cléopâtre finit par se lasser de ce Polyperchon qui ne l'aime pas, puisqu'il ne vient pas à son secours! mad

Tour 3:

Perdiccas et Craterus continuent leur petit jeu du chat de de la souris à taquiner leurs voisins. Ils envoient un de leurs généraux faire une incursion en Cappadoce. Puis Perdiccas s'empare de la Susianne et de la Perse. Avec de nombreux éléphants et le soutien populaire Perse, acquis au tour précédent, son armée est maintenant la plus puissante de toutes! hmm

Demetrius rejoint son père et Antiognus s'empare de Chypre, alors que Leonnatus capture Rhodes: Cette faction a maintenant la flotte la plus puissante, mais Polyperchon finit par restaurer l'ordre en Grèce et en Macédoine: En récupérant ses flottes, en développant celle d'Athènes et avec le soutien des pirates de Cilicie, il conteste la supériorité navale d'Antigonus. Antigonus a réussi à s'emparer de Philippe III, mais il le fait assassiner, car il ne peut prétendre devenir régent!

Cléopâtre, bien volage, tombe à nouveau amoureuse et Polyperchon, qui, cette fois, est bien décidé à venir lui montrer son amour éternel! Mais XM manœuvre ses trois généraux et encercle Polyperchon en Pamphylie avant de le tailler en pièces! A l'annonce de la défaite de Polyperchon, Cléopâtre n'y croit plus et abandonne définitivement ce parti!

Là-dessus, Cassandre, fils d'Antipater, rejoint Ptolémée et conquiert péniblement la Cyrene avant de s'embarquer pour la Crète. Polyperchon proteste et parle d'agression alors qu'il n'y a jamais eu d'accord sur la Crète! Mais les choses en restent aux mots...

Début du tour 4:

Perdiccas se taille son Empire en orient et va prendre la Médie. Au passage, il bat Peithon a plates coutures!

Mais Lysimachus, qui a récupéré les Silvers Shields depuis le tour 2, repousse les généraux de Perdiccas en Cappadoce.

Coup de théâtre: Antigonus, probablement lassé, déplace Cléopâtre loin de Polyperchon (en Cappadoce, justement) où elle tombe amoureuse de Lysimachus - probablement aidé par les beaux uniformes des vétérans - Ah les femmes! - Et ils convolent en justes noces, sous le regard atterré de Polyperchon... qui ne trouve rien de mieux que de soudoyer les Scythes et les Illyriens pour aller ravager la Thrace, faiblement défendue par Cassandre! hmm

Antigonus et Leonnatus se rapprochent de Lysimachus en Cappadoce: Va-t-il y avoir de la bagarre?

Nous devons malheureusement stopper: Quand on regarde les points de victoire et de légitimité, les quatres factions se tiennent, mais ce n'est que fort illusoire:

- Col. Rosenberger possède l'armée la plus puissante et un empire étendu... Et il a aussi l'héritier d'Alexandre!

- Kosmo contrôle la Macédoine, la Grèce, l'Arménie et l'Atropatène, mais il vient de perdre la Médie et Peithon. Il possède une carte qui va priver Lysimachus des Silver Shields.

- XM a bien développé son Empire en Asie Mineure et, avec ses bons généraux et ses troupes, il peut contrer tout prétendant.

- Quand à moi, même si ma situation semble bonne sur la carte, je ne pense pas pouvoir gagner: Privé des Silver Shields, Lysimachus ne saurait se défendre face à une attaque combinée. La thrace est faiblement défendue et Ptolémée est loin en Egypte... [Ceci dit, je m'en moque, puisque c'est moi que Cléopâtre a épousé - Ah, mais! lol ]

Fin de partie:

http://img11.hostingpics.net/pics/559830SuccessorsEndofPlay.jpg

Toujours est-il que ce fût une partie captivante et subtile dans son jeu, grâce à une répartition équilibrée des généraux! cool

Quand une faction est faible, cela dégénère vite en bagarres tous azimuts et le jeu perd de sa subtilité... enfin, ce n'est que mon opinion!

Un coup de chapeau spécial à Kosmo, qui est venu jouer malgré son état de fatigue avancé!

Voilà, j'espère que ce compte-rendu vous a plu: A la prochaine, pour la suite de nos aventures ludiques!

Pascal  smile

Last edited by Pascal Antoine (2015-07-23 14:17:26)


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#3 2015-07-23 18:52:49

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 943

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

Ma première partie de Successors, il y a 15 ans, sur la version AH, m'avait laissé une impression mitigée, impression balayée par cette partie de 2015. Il s'agit là d'un excellent jeu que je recommande !!


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#4 2015-07-24 20:22:39

XM
Praetorianus
Registered: 2010-06-14
Posts: 174

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

Oui, cette partie de Successors fut aussi chouette que surprenante. Les (tentatives de) mariages ajoutent toujours du piquant mais là ce fut franchement rocambolesque.
Avec le recul, une des plus sympathiques parties que j'ai disputées.
Peut être est ce dû à la répartition des généraux, assez équilibrée, et qui de surcroît a évité la création de blocs.
Le système de choix des généraux semble probant.

Offline

 

#5 2015-07-26 21:29:04

FredhoT
Praetorianus
Registered: 2014-02-20
Posts: 223

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

Ah, la version "colons de Catane" pour choisir les généraux de départ...  :-)
Et finalement, la musique militaire et Kosmo, tu n'as pas développé Pascal...?


-------
FredhoT

Offline

 

#6 2015-07-27 16:43:19

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1269

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

FredhoT,

Dans l'avant-dernier paragraphe, j'ai précisé que Kosmo était fort fatigué. La musique militaire n'étant pas exactement réputée pour sa douceur ou ses propriétés régénératrices, Kosmo a eu encore plus difficile de se concentrer. Des pauses lui ont été indispensables pour continuer la partie...

Pascal


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#7 2015-07-28 22:08:26

FredhoT
Praetorianus
Registered: 2014-02-20
Posts: 223

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

Kosmo fort fatigué, c'est un pléonasme... ;-)

Mais merci pour le super CR, comme d'hab.


-------
FredhoT

Offline

 

#8 2015-07-30 09:40:15

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 963

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

Pfff... que d'histoires pour quelques chants révolutionnaires de la guerre civile espagnole entendus depuis un smartphone smile.
Un CR de la partie ci-après!

Last edited by Corto (2015-07-30 09:40:43)


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#9 2015-08-06 17:40:20

Vinci
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 275

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

Effectivement Corto et moi ce sont mis au Crusade & Revolution. Comme pascal a déjà dit le "moteur de jeu" est le Path of Glory - card driven. Les decks naturellement adapté à la guerre d'espagne - avec 3 le début de guerre "war of the columns" (1936), milieu de guerre "mobilization phase" (1937) et phase finale " war of the armies"(1938/39). Vu le temps impartu nous avons opté pour le scénario "war of the columns" qui retrace les premiers 5 tours.

Corto a choisi le camp fasciste, moi le républicain. Les fascistes possédent les meilleures troupes (l'armée d'afrique qui débarque sur plusierus tours du Maroc - je maintiens que c'est des allemands avec le visage peint en brun smile), ils ont l'initiative, mais aussi une belle to-do liste: établir une connexion entre leur zone sud (Andalousie) et nord (Castille), aider/libérer des troupes fascistes isolés dans des territoires républicains (notament Grenade et l'Alcazar a Toledo), capturer des villes et jouer des cartes afin de réduire le moral des républicains et last but not least la capture de Madrid (Priority Objective)!

Le républicain est sur la défensive en plus dans le 1er tour ils sont pénalisés en attaque et tant que le gouvernement de Caballero (carte!) n'est pas installé a des problèmes de coordination d'attaques entre unités.

1er tour les fascistes attaquent de Seville vers Badajoz. Sa première attaque rate (voir commentaire de Pascal sur fidélité de femmes...) ce qui permets au republicain retirer ces troupes sans trop de dégats et de reformer une ligne sur Badajoz et de garder la séparation de zone intact.

2ième tour les fascistes continue sa pousée vers Badajoz et le nord. Défense vaillante des républicains mais en fin de tour la percés est faite et les républicains se rétirent sur les montagnes au sud de Madrid de Guadalupe a Jaen. Ils tiennent aussi toujours la ville de Badajoz. Dans le Sud le positions tiennent autour de Malage et le siege de Granada. Le gouvernement de Largo Caballero est formé.

3ième tour Corto décide d'attaquer Badajoz et de pousser vers l'est en direction de Ciudad Real et Granada. Badajoz tombe en début de tour. Une lutte féroce se déclenche dans les montagnes autour de Cuidad Real. Des renforts républicains (RPA) arrivent a point pour aider à encercler les premières lignes fascistes. Les fascistes contrattaquent avec les africains pour briser l'encerclement. Les républicains se réplient autour de Ciudad Real et utilisent un SR massif de 5 points pour transfèrer des troupes stationnés en réserve autour de Madrid en Andalousie pour proteger Malaga et mettre la pression sur Grenade.

4ième tour voit la continuation de la battaile pour Ciudad Real et les tentatives de brisser l'encerlement de Grenade. Les troupes africaines s'éssouflent et bien qu'ils libérent les troupes fascistes isolés dans le sanctuaire de Santa Maria de la Cabeza et capturent les montagnes autour de Ciudad Real il ne capturent pas la ville. Franco prend finalement le commandement.

5ième tour le fasciste n'a plus la possibilité de monter une opération offensive majeure sur Madrid (il en est trop loin aussi en plus depuis le tour précédent il y a des tranchés qui la protégent la ville) et doit jouer des cartes pour éviter des pénalités de VP (Axis Military Aid et Italy & Germany recognize Nationalist Spain). Bien que le répulicain joue aussi le Soviet Military Aid, il en profite pour déclencher des attaques sur Grenade qui tombe a la fin du tour 5.

C'est une victoire majeure républicaine (oui nous avons fini le scénario!!!tongue), la perte de Badajoz et compensé par la pris de Grenada, mais surtout du au fait que le fasciste perds 3 points VP a cause du fait qu'il a ni occupé ni même attaqué un espace même adjacent a Madrid.

Pour moi la partie c'est joué au tour 3 quand Corto a décidé de bifurquer son attaque vers l'est. Bien que Ciudad Real et Malaga/Grenada sont des prises juteuses, mais pas évidentes surtout du au terrain montagneux qui privilège la défense, cela ne peut se faire au dépends de Madrid. Si c'est possible de faire les trois - parfait, sinon c'est Madrid qui doit primer. L'absence de suffissament de pression sur Madrid a aussi permis la contrattaque et le déplacement de troupes pour la défense de Ciudad Real et Grenada.

Au niveau du système de jeu POG reste vraiment un des meilleurs systèmes que je connaisse. Crusade & Révolution a le mérite de l'avoir parfaitement adapté sur un autre terrain d'action et de faire vivre un autre moment de l'histoire. Chaudement recommandé - c'est ma découverte de 2015!cool


Die unmittelbare Folge davon ist, dass man die moeglichst groesste Zahl von Truppen auf den entscheidenden Punkt ins Gefecht bringen muesse. ... Dies ist der erste Grundsatz in der Strategie. - Von Clausewitz (1832)

Offline

 

#10 2015-08-06 22:50:39

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 963

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

Il raconte bien, Vinci! Et il m'a devancé, en plus.
Tout à fait d'acccord: grande révélation ludique 2015 pour moi aussi (avec Red Winter, Kingdom of Heaven et Dien Bien Phu). Un grand card driven qu'il me tarde d'approfondir: nous n'avons fait que la guerre des colonnes, impliquant de petites unités, entre juillet 1936 et janvief 1937. Les grandes unités (corps), les Allemands, les Italiens et l'aide directe de l'URSS arrivent dans la foulée. Quand tu veux, Vinci!
Sinon, oui, on était dans l'ambiance et quelques chants républicains ont émaillé nos joyeuses agapes (vin espagnol et tapas). Mais bon, on ne l'a pas faite "stade de foot" non plus!
Précision finale: je jouais le camp nationaliste, et non "fasciste" (je suis franco...phile, mais faut pas pousser, hein!).

Last edited by Corto (2015-08-06 22:54:41)


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#11 2015-08-07 11:22:46

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1269

Re: Compte Rendu Session Juillet 2015

Vinci et Corto, merci d'avoir étoffé ce CR de vos commentaires! cool

Corto a dit:

... oui, on était dans l'ambiance et quelques chants républicains ont émaillé nos joyeuses agapes (vin espagnol et tapas). Mais bon, on ne l'a pas faite "stade de foot" non plus!

Je ne pense pas que cela était au-delà du supportable pour une personne en possession de tous ses moyens! Mais Kosmo n'était pas dans cet état-là... Il paraît que c'était son état habituel, mais, ce n'est pas mon affaire! wink

Corto a dit:

...je jouais le camp nationaliste, et non "fasciste" (je suis franco...phile, mais faut pas pousser, hein!

Elle est bien bonne: Les nazis sont bien "national-socialistes", non? Et Franco était quand même dans ce camp-là: Il ne faisait ni partie des démocraties, ni partie du camp communistes/radicaux de gauche!

Bon, allez: J'arrête de te faire mousser! On sait bien que tu es chatouilleux à ce sujet: On t'a bien taquiné avec ça, hein! tongue

On s'en fout du camp qu'on joue: On joue à des jeux, c'est tout! roll

A part cela: Bon jeu de mots sur Franco!

Pascal  wink


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson