Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#1 2013-08-30 12:32:40

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1530

Compte Rendu Session Août 2013

Pour le Banquet de ce mois d’août, nous avions deux tables :

1. The Battle for Normandy
2. War of the Ring, ou plutôt, La Guerre de l’Anneau, puisque nous jouions avec la version française…

1. The Battle for Normandy : Col. Rosenberger jouait les Alliés et Rudy, les Allemands : Le scénario se déroulait du côté de Caen, déjà aux mains des Alliés :

http://img15.hostingpics.net/pics/212017BFNJoueurs.jpg

Le setup:
http://img15.hostingpics.net/pics/655783BFN1Setup.jpg

Je peux déjà vous dire que le setup a pris un temps fou à nos deux compères et a même exigé une loupe pour lire les informations sur les pions ! hmm

Les joueurs donneront eux-mêmes des précisions, mais voici un close-up où les Alliés ont déjà bien progressé le long de la route vers Falaise :

http://img15.hostingpics.net/pics/130703BFN2.jpg

La progression Alliée continue : Les Allemands semblent déjà en mauvaise posture sur leur flanc droit:

http://img15.hostingpics.net/pics/905702BFN3.jpg

Fin de partie : Les Alliés sont presque à Falaise ! Il ne reste pas beaucoup d’Allemands sur la carte…

http://img15.hostingpics.net/pics/238618BFN4FindePartie.jpg

Last edited by Pascal Antoine (2013-08-30 12:34:19)


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#2 2013-08-30 12:50:42

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1530

Re: Compte Rendu Session Août 2013

2. War of the Ring:

Thingol connaît bien ce jeu, pour y avoir joué souvent : J’ai donc eu l’avantage d’avoir un joueur expérimenté avec moi pour découvrir ce jeu : Cela a considérablement accéléré le déroulement de la partie… Des parties, en fait, puisque nous avons pu jouer deux parties sur la journée ! Je suis convaincu que deux joueurs débutants n’auraient pas pu faire de même !

http://img15.hostingpics.net/pics/523169WOTRNicolas.jpg

Thingol jouait Sauron et je jouais donc les Peuples Libres…

Le Setup:
http://img15.hostingpics.net/pics/750884WOTR1Setup.jpg

La première partie s’est déroulée vraiment rapidement : Pour résumer, je me suis fait écraser !

Thingol a rapidement rassemblé ses armées de Mordor et a fondu sur les malheureux peuples du nord, ainsi que sur les nains et elfes voisins ! Vu que les Peuples libres ne commencent pas en guerre, je n’ai pu les renforcer à temps ! [La deuxième partie a montré qu’il était possible de les renforcer par des cartes adéquates, mais je ne les possédais pas !]

Thingol a rapidement activé Saroumane et le Roi-Sorcier, ce qui lui a donné des dés d’action supplémentaires ! Moi, totalement novice, j’ai joué « comme dans le film » et j’ai essayé de faire avancer la Communauté de l’Anneau chez les elfes de la Lorien… Peine perdue : Repérages et points de corruption se sont multipliés… Je n’avais pas compris que je devais utiliser les compagnons de la Communauté pour annuler les points de corruption !

Ensuite, Thingol a activé les peuples du sud et, en coordination avec une armée de Mordor, ils ont foncé sur Gondor et ont tout massacré sur place ! Saroumane n’a pas été en reste et on est rapidement arrivé au « game over » des 10 VP pour Sauron alors que la communauté avait à peine dépassé la Lorien !

Thingol m’a alors précisé que je devais sacrifier Gandalf le Gris pour avoir un dé d’action supplémentaire et aussi faire apparaître Aragorn en le déplaçant rapidement en Gondor...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

La deuxième partie a débuté de façon totalement différente : J’ai eu en main des cartes qui m’ont permis de renforcer considérablement le nord avant que les armées de Mordor ne l’atteignent ! Saroumane a attaqué Rohan, mais le siège de Helm’s Deep a tourné à l’avantage de Rohan ! Mieux : La Communauté a enfin pu avancer sans se faire repérer et a dépassé la Moria avant le premier repérage !

Dès que des points de corruption sont arrivés, j’ai sacrifié Gandalf le Gris…

Mais, à partir de là, les choses sont allées de mal en pis pour les Peuples Libres :

Thingol a sorti une carte faisant revenir (en arrière ?!?) la Communauté dans la Moria et puis une deuxième, dévoilant le Balrog ! Huh ?!? Si cela correspond bien à un évènement « réel », il est arrivé « trop tard » et, dans ce contexte, n’a aucun sens logique à mes yeux !

Les armées de Mordor envoyées au nord se sont détournées sur Gondor. Saroumane a envoyé une nouvelle armée pour liquider Rohan, sans que je n’aie eu le temps de le renforcer suffisamment… Si bien que ce ne furent pas moins de 4 armées ennemies qui ont convergé vers Gondor.

De façon totalement désespérée, j’ai envoyé l’armée d’Osgiliath dans la plaine de Gondor, espérant éliminer la première armée ennemie arrivée sur place et ensuite utiliser mes survivants pour renforcer la maigre garnison de Minas Tirith… Mais mon armée a perdu la bataille et le sort de Gondor était désormais scellé !

Il ne manquait plus que 2 VP à Thingol pour gagner et il est allé massacrer les elfes du nord ! J’y ai envoyé Gandalf le Blanc et Merry, en sacrifiant même du mouvement de la Communauté - Rien à faire : Thingol a systématiquement sorti des cartes qui annulaient Gandalf ! Même quand j’ai tué 2 Nazguls et renvoyé un troisième à Mordor, il en a ramené d’autres et a massacré les elfes du nord…

La fin de la deuxième partie :
http://img15.hostingpics.net/pics/304773WOTR2FindePartie.jpg

La communauté a été un peu plus loin que la première fois, mais n’a même pas pu entrer en Mordor ! roll

Last edited by Pascal Antoine (2013-08-30 12:57:28)


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#3 2013-08-30 13:11:58

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1530

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Commentaires sur WotR :

Thingol m’avait dit que les parties étaient en général décidées au dernier tour où la Communauté arrivait à la dernière case en Mordor et où Sauron allait gagner aux VP ! Nous en avons été fort loin : C’est une grosse déception pour moi !

On peut bien sûr dire que les parties entre un joueur vétéran et un joueur novice sont rarement équilibrées, mais je peux dire qu’à l’exception du début de la deuxième partie, à aucun moment je n’ai senti, en tant que joueur des Peuples Libres, que j’avais « les moyens d’arriver à mes fins » !

Le gros désavantage des Peuples Libres est qu’ils ont moins de dés d’action que Sauron et qu’ils doivent les utiliser pour beaucoup plus de choses : Mettre en guerre et activer plus de peuples, bouger la Communauté et bouger les compagnons et puis bouger les armées une fois activées !

Par exemple : Thingol m’a dit que j’aurais pu utiliser une armée de Gondor pour secourir Rohan ! Irréalisable pour moi dans le jeu : Vider Gondor pour secourir Rohan aurait demandé facilement 4 dés de mouvement d’armée (et je ne parle pas du retour) alors que 3 armées ennemies (deux de Mordor et une du sud) étaient assez proches et que ces armées avancent plus vite que celles des Peuples Libres, puisque, globalement, Sauron dispose de plus de dés et qu’il doit moins se disperser !

Je me suis alors tourné vers BGG et j’ai passé un certain temps à lire les nombreux commentaires des joueurs.

Il ressort que :

Ceux qui sont déçus du jeu disent quasi-tous la même chose : Le jeu est déséquilibré en faveur de Sauron ! Rares sont ceux qui parlent de déséquilibre sans préciser un camp et un seul joueur se plaint qu’un de ses repérages de la Communauté avec trois points de corruption tourne à l’avantage de la Communauté en permettant d’ignorer les points et de la renforcer par l’arrivée de Gandalf le Blanc!

Il est évident que, dans un jeu card-driven, l’élément « chance » (de tirer la bonne carte au bon moment) est prépondérant ! Mais, dans ce système de jeu, l’élément chance [ou l’aspect aléatoire, si l’on préfère] est tellement dominant qu’il vide le jeu de toute substance stratégique : Ce ne sont pas les joueurs qui décident de la stratégie, mais la façon dont les cartes arrivent, dont les dés d’actions sortent, dont les dés de repérage et les pions de corruption sont tirés, etc… Autrement dit : Ce ne sont pas les joueurs qui jouent le jeu, mais le jeu qui les joue et c’est d’autant plus frustrant quand vous n’avez pas les bons dés d’actions par rapport à ce qu’exige la situation sur le plateau !

Jouer Sauron semble très confortable : A aucun moment, je n’ai vu Thingol s’inquiéter de quoique ce soit : Juste a-t-il réfléchi au début de la deuxième partie, pour adapter son jeu au renforcement inhabituel des Peuples du nord… Alors que j’ai toujours eu la sensation, en tant que joueur des Peuples Libres, d’assister à une destruction totalement inéluctable, quoique j’essaye ! Le problème vient de ce déséquilibre : Normalement, Sauron devrait s’inquiéter aussi, car rien ne devrait être facile pour lui, comme cela s’est passé dans nos parties : Je rappelle qu’à aucun moment la Communauté n’a pu enter en Mordor !

Si le jeu nous plonge parfaitement dans l’ambiance du livre ou du film, il permet des actions « non historiques ».

Par exemple :

- Rien n’empêche Sauron de renforcer Isengard ou d’y envoyer des Nazguls !
- Le jeu utilise les compagnons comme « canon fodders » pour éviter des points de corruption !
- Si les cartes de la Moria et du Balrog ne sortent pas au bon moment, la mort de Gandalf le Gris et sa transformation en Gandalf le Blanc est vidée de son sens ! De même, leur apparition postérieure engendre une « téléportation » automatique qui peut complètement démolir le jeu !
- Les Hobbits donnent un bonus en combat : Vraiment ? Hm…

Enfin, selon mon expérience, le fait que les armées de Sauron soient immortelles est un complet « overkill », tellement je me suis fait massacrer sans le moindre espoir de riposte ! Sauron perd une bataille ? Pas grave ! Il renvoie une armée et cela ne vide même pas son pool de recrutement : A l’aise blaize !

Un joueur me semble avoir fait un bon résumé : « Dans ce jeu, l’avancement de la Communauté est la seule chose qui compte. » [Ce qui est quand même fort différent de l’histoire où cet avancement est totalement imbriqué dans les autres aspects et provoque un effet dominos qui mène à la dernière bataille de diversion pour permettre à la Communauté de progresser en Mordor et de détruire l’anneau unique !] « Sauron va gagner les VP nécessaires ! Donc, à moins que la communauté n’obtienne les dés d’actions qui lui permettent d’avancer rapidement et d’être suffisamment chanceuse de ne pas se faire repérer, le jeu est terminé ! »

Ma conclusion : J’ai de gros doutes sur l’équilibre du jeu : Si une partie aussi « serrée » qu’annoncée se déroule, cela me semblerait plus du à un ensemble de jets de dés d’action et de tirages de cartes qu’à l’habilité des joueurs… hmm


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#4 2013-08-31 12:28:16

thingol
Praetorianus
From: Ath
Registered: 2009-07-23
Posts: 368

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Je voudrais ajouter quelques points aux commentaires de Pascal en ce qui concerne "War of the Ring".

Il est exact que les deux parties que nous avons disputées se sont soldées toutes les deux par une victoire sans équivoque de Sauron mais je pense sincèrement que ce déséquilibre est surtout lié à la différence d'expérience entre les deux joueurs. J'avais effectivement déjà disputé une demi-douzaine de parties de ce jeu alors que Pascal débutait.

Concernant l'assertion selon laquelle le jeu était déséquilibré en faveur de Sauron : en ce qui concerne la 1ère édition, elle est assez répandue sur BGG mais avec des expériences très diverses. Certains mentionnent également avoir beaucoup de mal à gagner avec Sauron. Personnellement, je n'avais jamais ressenti de déséquilibre dans mes différentes parties et, à choisir, je trouvais le camp de Sauron plus difficile à jouer. Pas parce qu'il n'a pas la supériorité militaire, cela est évident, mais parce que souvent, il n'a pas le temps de mettre en oeuvre cette supériorité assez vite, c'est-à-dire avant que l'anneau ne soit jeté dans le Mont du Destin par Frodon. Je rappelle que Sauron doit prendre 10 PV pour gagner soit la moitié des objectifs de la carte en ce qui concerne les Peuples Libres.

En outre, nous avons joué avec les règles de la 2e édition, qui justement corrige le déséquilibre supposé entre les deux camps et à mon sens de manière très élégante (c'est-à-dire avec de légérs changements qui ont du sens au niveau thématique). Je n'ai pas vu de critiques des joueurs concernant un déséquilibre avec ces nouvelles règles (ou, devrais-je dire, les critiques existantes pointent aussi souvent la difficulté de gagner avec l'un ou l'autre camp)

Le jeu est donc asymétrique mais avec des objectifs très différents pour chacun des deux camps :
- Les Peuples Libres doivent en général essayer de jeter l'anneau dans le Mont du Destin au Mordor tout en se défendant du mieux qu'ils peuvent contre la force militaire inexorable de Sauron
- Sauron doit entreprendre ses conquêtes assez vite tout en empêchant la Communauté de l'Anneau de progresser trop vite, via des mécanismes qui vont tendre à la corruption de Frodon.

Les Peuples Libres peuvent gagner du point de vue militaire (en obtenant 4 PV) et Sauron peut gagner en corrompant Frodon mais ce ne sera pas de cette façon que les parties seront remportées en général.

Concernant la façon de jouer les Peuples Libres, il est en situation de pénurie au niveau des actions (il commence avec 4 dés d'action). Cela signifie qu'il doit absolument maximiser le résultat de ses actions, c'est-à-dire dès que possible en augmenter le nombre (via l'apparition de Gandalf le Blanc et de Aragorn, Héritier d'Isildur) et aussi les utiliser de la manière la plus efficace possible.

Par exemple, dans la seconde partie, Pascal a utilisé beaucoup de dés d'action recrutement pour faire entrer en guerre le Rohan et le Gondor et a profité d'un temps de répit car mon assaut sur le Gouffre de Helm avait échoué (le siège ayant été maintenu de justesse) et mes autres armées n'étaient pas en état d'agir tout de suite, mais, que ce soit à cause des dés ou d'autres raisons, il n'a pas capitalisé sur cet avantage. Notamment, il aurait pu briser le siège ou renforcer suffisament ses autres forteresses pour retarder grandement l'issue de la guerre au niveau militaire. Pour rappel, les Peuples Libres ne peuvent pas gagner militairement sur le long terme mais s'ils retardent suffisament Sauron, les chances de l'emporter au niveau de la Communauté de l'Anneau sont grandement augmentées.

En ce qui concerne l'aspect aléatoire, il ne me semble pas exagéré. En effet, les dés permettent une certaine flexibilité. Par exemple, au niveau des Peuples Libres, faire avancer la Communauté de l'Anneau est possible en moyenne une fois sur deux (sur les 6 faces du dé, 2 permettent ce type d'action et 1 est un joker (Volonté de l'Ouest) qui permet de faire toutes les actions possibles). Même chose pour les cartes, elles orientent le jeu et, si certaines cartes sont très puissantes, elles ne sont pas indispensables pour gagner le jeu.

Enfin, je ne suis pas d'accord en ce qui concerne l'aspect peu "historique". Au contraire, tout me semble très bien imbriqué dans le monde créé par JRR Tolkien. Pour répondre plus spécifiquement aux remarques de Pascal :
- Saroumane est dominé par Sauron et je ne vois pas en quoi il serait a-historique de voir les Nazgul renforcer les armées de l'Isengard même si ce n'est pas arrivé dans le livre
- lors d'une embûche, soit Frodon doit utiliser l'Anneau pour se rendre invisible et s'en sortir (mais il prend des points de corruption) soit un des compagnons se sacrifie à la place. Au vu de ce qui se passe dans le film avec Gandalf (qui s'interpose par rapport au Balrog) et à Boromir (avec la troupe d'Orcs), cela me semble au contraire parfaitement adapté
- Pour la transformation de Gandalf le Gris en Gandalf le Blanc, le jeu n'est pas une copie conforme du livre. Cette transformation ne doit donc pas faire suite à une mort dans la Moria aux mains du Balrog. Une grande partie de l'intérêt du jeu est justement de créer aussi une sorte d'histoire alternative.
- les hobbits Merry et Pippin sont les compagnons les plus "faibles". Ils ne donnent pas un bonus au combat mais ils sont considérés comme des leaders au même titre que les autres déjà présents sur la carte. On peut considérer que c'est exagéré mais c'est vraiment mineur (je rappelle quand même que Merry est en bonne part responsable de la mort du Roi-Sorcier et que Pippin tue un Olog-Hai lors de la dernière bataille) comme aspect du jeu.

Finalement, dire que l'avancement de la Communauté est la seule chose qui compte est exagéré. C'est l'objectif premier des Peuples Libres mais il y a toute une tactique militaire à mettre en place pour retarder l'avance des troupes de Sauron. Tout est imbriqué justement au contraire de ce que mentionnent certains.

Sinon, Pascal, je te propose quand tu veux une partie où je joue les Peuples Libres pour te montrer que ce n'est pas si facile de jouer Sauron big_smile

Offline

 

#5 2013-08-31 18:24:04

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1530

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Chacun son opinion, Thingol: Cela ne me pose pas de problème que tu voies le jeu différemment !  smile

Thingol a dit:

Sinon, Pascal, je te propose quand tu veux une partie où je joue les Peuples Libres pour te montrer que ce n'est pas si facile de jouer Sauron

Hm... Merci bien, mais non merci: J'attendrai de voir une partie ou les Peuples Libres gagnent - surtout comment cela se passe - avant de réessayer ce jeu...

Pascal  hmm

Last edited by Pascal Antoine (2013-08-31 18:24:56)


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#6 2013-08-31 19:04:28

thingol
Praetorianus
From: Ath
Registered: 2009-07-23
Posts: 368

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Pascal Antoine wrote:

Chacun son opinion, Thingol: Cela ne me pose pas de problème que tu voies le jeu différemment !  smile

Bien entendu, des goûts et des couleurs...

Je regrette seulement de t'avoir proposé le camp des Peuple Libres. Croyant ce camp plus accessible à un joueur débutant, je n'ai pas pensé que la partie pouvait être aussi frustrante pour toi.

Offline

 

#7 2013-09-02 09:31:08

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1530

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Effectivement, Thingol: Si, à première vue, le camp des Peuples Libres semble "plus simple à jouer" - dans le sens "plus passif" - et c'était ton intention sincère en me le proposant - il me semble aussi demander plus de subtilité et donc de connaissance du jeu que le camp de l'Ombre...

Ceci dit, un débutant risque aussi de ce faire "bouffer" à ce niveau: Par exemple, il risque de perdre Isengard et Saroumane en n'y laissant pas assez de forces contre les Ents, ce qui est historique et participe à ce que j'ai appelé "l'effet dominos". [Pour être explicite: Rohan résiste puis Isengard tombe => Rohan aide Gondor => Gondor survit et puis la dernière bataille a lieu.]

Ce n'est pas une critique - au contraire - mais cela ramène à mon point de vue: Il me semble que les variations par rapport à l'histoire - inhérentes au système de jeu lui-même - feraient plus pencher la balance dans le camp de l'Ombre que l'inverse... Mais je peux me tromper, bien sûr...

Et je comprends parfaitement le désir des joueurs : "Nous avons un jeu extraordinaire en thème sur la Guerre de l'Anneau, nous voulons le garder!"

... Mais je crois que le jeu pourrait être plus équilibré avec un autre système d'actions que des dés... Le débat reste ouvert tant que l'on n'a pas essayé !

Pascal wink


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#8 2013-09-02 11:04:17

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 1205

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Mon expérience dans ce jeu se limite à 2 parties et j'ai perdu les deux, une fois en jouant Sauron, une fois en jouant les Peuples Libres... En ce qui me concerne, c'était parfaitement équilibré :-)


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#9 2013-09-04 16:59:44

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1530

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Merci mon Colonel!

Pourrais-tu aussi partager ton expérience de Battles for Normandy et commenter ta partie avec Rudy - sur bases des photos ci-dessus - pour nos lecteurs?

Pascal  wink


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#10 2013-09-07 16:52:42

Vinci
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 330

Re: Compte Rendu Session Août 2013

merci pour tous les commentaires - c'est très intéressant à lire. J'en ai jamais joué, mais ceci me donne envie de l'essayer!


Die unmittelbare Folge davon ist, dass man die moeglichst groesste Zahl von Truppen auf den entscheidenden Punkt ins Gefecht bringen muesse. ... Dies ist der erste Grundsatz in der Strategie. - Von Clausewitz (1832)

Offline

 

#11 2013-09-08 12:12:03

Vincent E.
Praetorianus
Registered: 2007-12-07
Posts: 275

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Concernant le scénario sur Falaise de The Battle for Normandy de GMT ,les troupes britanniques n'étaient pas certaines de gagner le scénario ( prendre 1 hex de Falaise ).
Je jouais l'Allemand.
Lorque nous avons terminé , il restait 2 tours à Bertrand pour prendre Falaise.
Toutes les troupes allemandes restantes étaient empilées dans les 2 hex de front avec les troupes britanniques ( hexagones de ville - city donc défense x 2 ) .

Rudy

Offline

 

#12 2013-09-09 08:34:11

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 1205

Re: Compte Rendu Session Août 2013

Battle for Normandy :

Le scénario portait sur l’opération Totalize lancée par les Anglais le 8 août 1944 dans une première tentative de fermer la poche de Falaise. L’offensive concentre 4 divisions alliées (une Anglaise, deux Canadiennes et une Polonaise) sur un front étroit d’à peine 8 km (cf. photo 1 avec deux divisions seulement en place, les deux autres arrivant en renfort au tour 1). Résultat, au soir du premier jour d’offensive, les premières lignes allemandes ont cédé mais c’est l’embouteillage (cf. photo 2).

Face à la puissance alliée, l’Allemand ne peut résister partout (on est en août, quand meme, et il n'y a pas de bocage dans le coin). Il commet cependant l’erreur de renforcer son flanc gauche derrière la rivière au détriment de son flanc droit. Du coup, après la destruction de la batterie de Conteville, les Alliés effectue une première percée (cf. photo 3).

En raison de problèmes logistiques, la percée n’est cependant pas décisive. Les Alliés doivent s’arrêter pendant que l’Allemand reconstruit sa ligne en arrière (en envoyant en urgence des unités d’un flanc à l’autre). Mais l’Allié est trop puissant. D’autant qu’avec le retour du beau temps, l’aviation pilonne les lignes allemandes. Les Canadiens attaquent la gauche allemande maintenant déforcée et qui s’effondre. La droite allemande n’est guère en meilleur état (cf. photo 4). Le front s’est étendu, ce qui ne fait pas l’affaire de l’Allemand qui ne dispose que peu de troupes. Il réduit donc celui-ci en reculant vers falaise. Quand nous nous sommes arrêtés, l’Allié arrivait aux portes de la ville, objectif du scénario et l’Allemand allait devoir résister 24 heures encore (trois tours) dans la ville pour espérer l’emporter (signe que malgré le déséquilibre des forces, les conditions de victoire sont équilibrées)

Au niveau du jeu, BfN, pourtant parfois décrié, est agréable à jouer (et assez simple au niveau des règles) et permet de simuler pas mal d’épisodes de la bataille de Normandie avec un bon niveau de détail (au niveau du bataillon, voire de la compagnie au moment du débarquement). Une bonne partie, en ce qui me concerne.

Last edited by Col. Rosenberger (2013-09-09 13:18:12)


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson